olivier godechot

Recrutement universitaire : les relations jouent un rôle déterminant

Par Olivier Godechot · 9 décembre 2009 · Discipline : sociologie

Chaque année en France, près de 18 000 étudiants s'inscrivent en doctorat(1), 10 000 soutiennent leur thèse, 7000 sont qualifiés(2) et 2 500 environ trouvent un poste d'enseignant-chercheur ou de chercheur à l'université ou dans la recherche.

Amphithéâtre EHESS (2006) | Photo Gunthert Flickr

Amphithéâtre EHESS (2006) | Photo Gunthert Flickr

Atteindre une position stable dans le monde académique n'est pas de tout repos et beaucoup abandonnent ou échouent. Le résultat de cette course harassante dépend des réalisations scientifiques, en particulier des publications, de la capacité à enseigner et à collaborer avec les collègues. Il dépend aussi des relations, phénomène souvent dénoncé.

En 2002, une enquête avait été menée par l'association Droit d'entrée auprès des docteurs ; elle portait sur leur perception des conditions de recrutement à l'université et mettait en évidence une grande insatisfaction.

64 % des 750 enquêtés trouvaient la sélection opérée par les commissions de spécialistes très ou plutôt insatisfaisante ; seuls 16 % la trouvaient plutôt ou très satisfaisante, les autres ne se prononçant pas. La sélection effectuée en amont par le Conseil national des universités (CNU) obtenait plus de mansuétude avec 26 % d'insatisfaits et 50 % de satisfaits.

Le questionnaire invitait à pondérer 13 critères de recrutement en fonction, à la fois, de la conception du concours idéal, et de la perception du concours réel, et permettait d'entrevoir ce qui faisait plus particulièrement l'objet de critiques. La thèse,  l'expérience d'enseignement, le rapport du jury et, dans une moindre mesure, les publications, ne sont pas assez pris en compte. Au contraire, certains critères tels l'université d'origine, la qualité du directeur de thèse ou encore la qualité des relations avec l'équipe d'accueil, comptent beaucoup plus dans l'évaluation réelle que dans l'évaluation idéale.

Que sait-on exactement au sujet du poids des relations ?

Les docteurs en sciences politiques, qui ont un jury de thèse composé d'universitaires aux contacts nombreux et diversifiés, obtiennent plus facilement un poste que les autres(3). De même, d'autres chercheurs montrent qu'au concours de l'agrégation du supérieur de science économique, les candidats dont le directeur de thèse fait partie du jury, disposent d'un avantage sur les autres candidats équivalent à cinq articles supplémentaires dans le CV(4).

Cette implication forte des relations au sein des procédures de recrutement favorise un phénomène bien connu du monde académique, le localisme, que ce soit en France ou à l'étranger(5).

Quelle est l'ampleur de ce phénomène ?

En France, d'après les services statistiques du ministère, 30 % des nouveaux maîtres de conférences recrutés entre 2002 et 2007 ont effectué leur thèse dans l'université qui les recrute et 60 % des nouveaux professeurs recrutés sont des maîtres de conférences issus de la même université.

La base de données DOCTHESE(6), qui répertorie l'ensemble des thèses soutenues en France de 1970 à 2002  et couvre l'ensemble des disciplines, permet d'aller plus loin dans cette analyse. On considère en première approximation qu'il y a recrutement lorsqu'on retrouve un docteur quelques années plus tard comme directeur de thèse et que les concurrents sont l'ensemble des docteurs ayant soutenu la même année dans la même discipline.

Cette modélisation, certes imparfaite, permet de comparer le taux de réussite des docteurs locaux avec celui des docteurs extérieurs. Étant donné le temps nécessaire pour devenir directeur de thèse, on a ici une bonne vision du phénomène pour les années 1970 et 1980. Dans un département donné, 6 % des docteurs locaux deviennent directeurs contre 0,2 % des docteurs extérieurs. En termes d'odds ratio, les docteurs locaux ont donc 18 fois plus de chance que les directeurs extérieurs.

Le degré de localisme a quant à lui eu tendance à augmenter dans les années 1970 et 1980 ; il est par ailleurs plus important dans les nouvelles universités de province que dans les anciennes universités parisiennes et il n'est pas spécifique aux sciences sociales qui seraient plus « molles » - au contraire les disciplines les plus localistes semblent être des disciplines dépendant le plus de l'insertion territoriale comme la chimie, les sciences de l'ingénieur, le droit ou l'économie.

Une controverse est née au sujet de l'ampleur et surtout sur des causes du phénomène(7). Certains pensent que le localisme tient, pour l'essentiel, au peu de temps consacré à la procédure de recrutement et à l'aversion au risque des recruteurs dans un contexte de forte incertitude sur la qualité. Nous montrons qu'il doit aussi à la volonté de défendre ses docteurs, avec lesquels on a tissé des liens, contre la concurrence des docteurs extérieurs. Par ailleurs on trouve d'autres manifestations, moins puissantes, de cette logique de soutien. Les directeurs de thèse peuvent mobiliser des contacts plus distants, comme leurs anciens collègues, pour aider leurs docteurs à trouver des postes ailleurs.(8).

Ces subtilités relationnelles posent la question de la bonne frontière à établir entre les réseaux d'interconnaissance qui structurent et stimulent le développement scientifique et ceux qui biaisent le jugement. Quelle que soit l'opinion de chacun sur la manière de résoudre cette antinomie(9), il convient, à l'heure de l'internationalisation du marché du travail académique et de l'accroissement de la compétition, de se donner les moyens d'observer en toute transparence les phénomènes de recrutement pour en apprécier les biais.

Notes
  1. http://cip-etats-generaux.apinc.org/IMG/xls/annexes_presentation.xls, feuille « 1INS doctorat ». [retour au texte]
  2. ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/personnel/enssup/qualif2008.pdf, p. 5 [retour au texte]
  3. Godechot O., Mariot N., 2004, « Les deux formes du capital social. Structure relationnelle des jurys de thèse et recrutement en science politique », Revue française de sociologie, 45, 2, 243-282. [retour au texte]
  4. Combes P.-P., Linnemer L., Visser M., 2008,  » Publish of peer-rich ? The role of skills and networks in hiring economics professors », Labour Economics, 15, 3, 423-441. [retour au texte]
  5. Le phénomène est courant dans la plupart des pays d'Europe, au Mexique et l'a été aux Etats-Unis jusqu'à récemment. Cf. Horta H., Veloso F., Grediaga R., 2007, « Navel gazing: academic inbreeding and scientific productivity », Working paper. [retour au texte]
  6. Godechot O., Louvet A., 2008, « Le localisme dans le monde académique : un essai d'évaluation », La vie des idées, http://www.laviedesidees.fr/Le-localisme-dans-le-monde.html [retour au texte]
  7. Bouba-Olga O., Grossetti M., Lavigne A., 2008a, « Le localisme dans le monde académique : une autre approche - Réponse à Olivier Godechot et Alexandra Louvet », La vie des idées, http://www.laviedesidees.fr/Le-localisme-dans-le-monde,315.html ; Bouba-Olga O., Grossetti M., Lavigne A., 2008b, « Le localisme dans le monde académique - suite » ; Philippe Cibois, « Pour une mesure sans biais du localisme. A propos de l'article de Olivier Godechot et Alexandra Louvet, Le localisme dans le monde académique : un essai d'évaluation », Socio-logos, Numéro 3, http://socio-logos.revues.org/document1753.html [retour au texte]
  8. Cf. Godechot O., Louvet A., 2010 [à paraître], « Comment les docteurs deviennent-ils directeurs de thèse ? Le rôle des réseaux disponibles », Sociologie. [retour au texte]
  9. Cf. Godechot O., « Recrutement, autonomie et clientélisme », Le Monde, 27 juin 2007. [retour au texte]


Français | English

Actualités   

OgO: plus ici|more here

[Encadrement] Henneguelle, Anaïs. 2017. « Comment sortir de prison ? Le rôle des statistiques pénitentiaires dans la compréhension des comportements ...: plus ici|more here

[Publications] Godechot (Olivier), Economizing on Scientific Debate, Books and ideas: plus ici|more here

[Publications] Boussard (Valérie), Godechot (Olivier), Woloszko (Nicolas), How to make a deal: the role of rankings and personal ties in creating: plus ici|more here

Tweets (rarely/rarement): @OlivierGodechot

[Webmestre]

[Fil rss]

[V. 0.93]

HOP

Système d'aide à la publication sur Internet


0012.52

clics / mois.